Actu

Si le Printemps est d’ors et déjà à nos portes, le poêle n’est pourtant pas à ranger au placard pour autant. Cela puisque nous ne sommes pas à l’abri d’une retombée des températures ou de quelques soirées un peu trop fraiches … Sur le long cours ou en guise de chauffage d’appoint, l’approvisionnement du poêle n’est donc pas à négliger. Mais entre bois, granulés et gaz ; les avis divergent. Et ce d’autant plus qu’il est nécessaire de déterminer quel combustible utiliser avant même d’acheter son poêle, puisque tous les poêles ne fonctionnent pas avec le même carburant … Alors comment savoir quel est le combustible le plus adapté à votre mode de chauffage ?
Que celui-ci soit permanent ou occasionnel ; voici quelques pistes de réflexions …

Le bois, ressource économique et naturelle.

Sous forme de bûches de 33, 40 ou 50 cm (diamètre à adapter à la taille du foyer), le bois est probablement l’un des combustibles les plus usités. Bien entendu, puisque le rechargement est manuel, il est indispensable d’en avoir une grande quantité pour pouvoir recharger dès que cela est nécessaire et éviter la perte drastique de chaleur qu’une interruption de la flamme occasionnerait. Cependant, c’est là un moindre mal lorsque l’on songe qu’il s’agit finalement de l’un des combustibles les moins onéreux qui soient et impactant peu l’environnement, grâce à un bilan carbone neutre. Enfin, les amateurs de chauffage à bois prisent tout particulièrement sa chaleur douce, et l’odeur de forêt qui se dégage du poêle, selon l’essence de bois utilisée. Un combustible idéal pour donner une touche cocooning à son espace de vie !

Les granulés pour un confort optimal.

Offrant au consommateur les principaux atouts du chauffage à bois, les granulés ou « pellets » sont également un très bon moyen de chauffer son intérieur avec un encombrement minime. En effet, constitués de sciure de bois, ils sont également d’un très bon rapport qualité prix et comme les bûches, peuvent se targuer de préserver la planète en affichant un bilan carbone neutre. Pour autant, ils contiennent davantage d’énergie que les bûches et permettent donc de dégager une chaleur beaucoup plus importante. Une qualité qui plaira sans doute aux foyers les plus frileux !

Le gaz pour chauffer sans stocker.

Enfin, le gaz constitue une alternative au bois sous toutes ces formes. Intéressante notamment en terme de stockage. Car le gaz naturel par exemple ne nécessite pas d’être stocké. Un atout qui fait défaut au Gaz de Pétrole Liquéfié (butane ou propane), puisqu’il est conservé sous forme des bouteilles à remplacer une fois utilisées. Mais malheureusement, il s’agit là d’un combustible beaucoup moins propre que les précédents et non renouvelable. Par conséquent, il est souvent réservé au chauffage d’appoint à cause de sa nature non écologique et de l’odeur qu’il dégage, souvent dérangeante.

Ainsi, le combustible idéal dépend avant tout de vos envies et de votre mode de vie ! Alors n’hésitez pas à opter pour celui qui réchauffera le mieux le coeur de votre foyer et à penser votre poêle en conséquences !

Cet article est une contribution libre rédigée par un auteur partenaire et non par la société elle-même.