Choisir

Les techniciens-conseil Flammes du Monde sont présents pour vous en magasin. En fonction de vos besoins et de la configuration de votre habitation, ils vous aideront à choisir le produit le plus adapté. Ils vous accompagneront afin de trouver la solution qui respecte votre budget et vous conseilleront sur le crédit d’impôts ainsi que les financements possibles.

Néanmoins, si vous souhaitez réfléchir à votre projet avant de venir en magasin, voici quelques éléments à prendre en considération.

Poêle, cheminée, granulés, bois…
comment choisir ?

Voici quelques réponses…

…poêle ou cheminée ?

C’est avant tout une histoire de goûts, même si certains critères entrent en ligne de compte :  l’esthétique, la place disponible et le budget maxi . La puissance n’est pas un problème, puisque nous proposons des poêles de forte puissance tout comme des foyers de faible puissance. Même si pour des puissances élevées, il faudra s’orienter exclusivement vers les cheminées.

Les adeptes de la cheminée privilégient l’ambiance conviviale et chaleureuse qu’elle procure, c’est le spectacle du feu qui prime. On s’attache avant tout à la beauté de la flamme et au plaisir de se réchauffer au coin du feu. La cheminée fait partie intégrante de la pièce et peut être la base d’un ensemble décoratif plus large, comme par exemple être également meuble TV,  banquette, range-bûches… Cet habillage en matériaux s’appelle le caisson et doit répondre à des normes très précises. Nous proposons dans notre gamme Technical, toutes les tailles et les configurations possibles de foyers. Laissez libre cour à vos envies.

Les poêles prennent naturellement moins de place et procurent plus rapidement de la chaleur. Quelques minutes après l’allumage la chaleur commence à se diffuser. Les poêles ont en général un foyer plus petit que les cheminées et consomment donc moins de bois. La taille des bûches est en principe de 33 cm même si certains appareils acceptent les bûches de 50 cm, ce qui est le cas de la marque Wanders. Vous trouverez forcement votre bonheur dans notre gamme. Sans compter sur le modèle Elements que vous pouvez complètement personnaliser et adapter à votre intérieur.

En résumé, on peux considérer qu’un poêle coûte moins chère qu’une cheminée et qu’il prend moins de place. Pour le reste, à vous de choisir…

…bois ou granulés ?

C’est la grande question : dois-je choisir un poêle à granulés de bois ou au bois bûches ?

La réponse est : cela dépend….de votre mode vie et de l’utilisation que vous ferez de votre appareil.

Le poêle à granulés : si vous êtes absent de la maison toute la journée et que vous voulez que la maison soit chaude en rentrant, alors il vous faut du granulés. Le poêle à granulés peux être programmé et il démarrera quand vous le souhaitez. De plus, le granulés est facile à stocker. Attention toutefois au niveau sonore du poêle que vous avez choisi, il y a beaucoup de déception à ce sujet. Il existe néanmoins des appareils silencieux, dit à convection naturelle, c’est à dire sans ventilateur. C’est le cas du modèle Silence… et ne comptez pas trop sur la convivialité d’un vrai feu de bois. La flamme du poêle à granulés est plutôt mécanique, proche de celle d’un brûleur. Dernier point, un poêle à granulés « module », c’est à dire qu’en fonction de la température de consigne qui lui ait demandé il va osciller. Par exemple, si vous fixer 21°, il va travailler +/- sur une plage allant de 20° à 22°.

Le poêle à bois :  Ici c’est l’inverse ! belles flambées, de la braise, l’odeur du bois, les veillées…Bref, tout ce que l’on attend d’un feu de bois. Mais il faut l’approvisionner régulièrement. Il n’est donc pas envisageable de mettre du bois en partant le matin et trouver la maison chaude en rentrant le soir.  Par contre le poêle à bois est très réactif, 15′ après avoir démarré une belle flambée, il commence déjà à chauffer la pièce. Donc si vous cherchez un chauffage pour la convivialité, pour les flambées du weekend ou en appoint (en complément d’une clim par exemple) optez pour le bois bûches son authenticité et sa convivialité !

…et un foyer à gaz ?

Les raisons qui vont vous convaincre d’opter pour la flamme au gaz !

 1/ Une chaleur constante : Quelques minutes après l’allumage, vous profitez d’une chaleur douce sans variation de température.

 2/ Simplicité de fonctionnement : Plus de journaux et d’allumettes pour allumer votre foyer gaz ! Allumez votre feu de cheminée en toute sécurité et en toute simplicité, d’une simple pression sur la télécommande ou en effleurant l’application pour tablette ! Idem pour le réglage de la température de la pièce…

3/ Élégance et design : Les cheminées et poêles au gaz apportent beaucoup au design d’une pièce. Tout est possible pour embellir votre intérieur selon vos souhaits.

4/ Pas de conduit de cheminée :  Si votre habitation n’a pas de conduit de cheminée, vous pouvez profiter de la flamme gaz en utilisant une ventouse murale à mettre en place par nos magasins.

 5/ De vraies solutions de chauffage : Certains modèles permettent même de faire circuler la chaleur dans plusieurs pièces grâce à un système de ventilation.

6/ Une installation rapide : Nous pouvons installer  un  appareil à gaz dans la journée, votre intérieur ne sera pas mobilisé longtemps par les travaux.

7/ Aucun stockage : Si votre foyer est raccordé au réseau de gaz naturel, vous n’avez plus besoin de vous soucier de quoi que ce soit avant de profiter de votre cheminée au gaz.

8/ Une sécurité optimale : Si vous avez des enfants ou des animaux domestiques, la cheminée au gaz est la solution idéale pour éviter tout risque et garantir la sécurité.

poêles à granulés...

Un poêle à granulés peut fonctionner de manière autonome car c’est un appareil électrique, comparable à un appareil électroménager. Il s’allume, fonctionne et s’éteint automatiquement en fonction de la programmation et de la température demandées. L’alimentation en granulés vers la chambre de combustion se fait par une vis et en générale le réservoir contient +/- 1 sac de granulés, soit 15 kg. Selon l’utilisation, cela peut suffire pour une journée.

Le stockage du granulé est facilité par rapport aux bûches de bois, car la densité énergétique des granulés est élevée. Une palette de sacs de 15 kg peut suffire pour la saison. Bien que supérieur à celui du bois bûches, le budget annuel de chauffage aux granulés bois, est inférieur au fioul ou au gaz.

A considérer : les poêles à granulés génèrent +/- de bruit via la partie électromécanique. De plus, compte tenu de la température à laquelle sont soumis l’électronique et l’électromécanique, le facteur panne est à prendre en compte.

poêles à accumulation..

Un poêle à bois à accumulation est un appareil composé avec des matériaux réfractaires (céramique, pierre, brique), c’est-à-dire des matériaux capables d’emmagasiner les calories (la chaleur). Du poids des matériaux réfractaires utilisés, dépend la capacité d’accumulation.

Le principe est « d’accumuler » l’énergie avec un feu intense ( 2 h minimum) afin de restituer lentement la chaleur une fois le feu éteint pendant de nombreuses heures, selon le poids du poêle. Le poêle est ainsi plus économique. Une autre particularité de cette technique est la combustion à très haut rendement réduisant les émissions de CO2 et particules fines.

Certains modèles disposent d’un circuit d’échange pour les fumées. Une fois le feu éteint, le conduit est obstrué par un volet et les fumées suivent grâce à des canaux un parcourt le long de la pierre, permettant de récupérer un maximum de chaleur avant leur évacuation par le conduit. C’est le cas du modèle de Pecan de Wanders. La pierre ollaire est un excellent matériaux d’accumulation.

Quelle puissance...

Le besoin en puissance dépend du volume à chauffer, du niveau d’isolation de la pièce, de votre température de confort, de l’exposition, il y a-t-il un étage ?… Longtemps, l’usage a été de considérer 1 kW pour chauffer 10 M2. Mais l’isolation des maisons progresse et il n’est pas rare de considérer dans certains cas 1kW pour 15 ou 20 m2.Une pièce à chauffer de 50 M2, bien isolée et exposée plein Sud, nécessite moins de puissance que la même surface exposée au nord ou mal isolée. L’approche de la puissance est donc spécifique à chaque maison.

Il est important par ailleurs de ne pas installer un appareil trop puissant pour votre pièce. En effet, pour qu’il y ait une bonne combustion et donc de la chaleur, l’appareil doit fonctionner à haut régime c’est-à-dire à haute température, sinon il s’encrasse, ainsi que le conduit de fumée. A l’excès, c’est ce qui provoque les feux de cheminées. Vous devez donc choisir une puissance que vous pourrez utiliser à 80% sans que la pièce devienne invivable. C’est d’ailleurs dans ces conditions que sont testés les poêles.

Le bois est-il polluant ?

La réponse est oui… et non !
Une fois extraits du sous-sol, les énergies fossiles subissent une combustion afin de profiter de leur potentiel énergétique. Ce processus se solde par une surcharge de dioxyde de carbone (CO2) dans l’atmosphère. En outre, la réserve extraite ne se reconstitue pas.
La combustion du bois quant à elle, produit également du CO2, lequel se répand l’atmosphère. Il en va de même si le bois est abattu et laissé sur place : en se décomposant à terre, le bois rejette la même quantité de CO2…Il vaut donc mieux l’utiliser en bois de chauffage que le laisser se décomposer dans la nature.

Mais ou le cycle du bois est vertueux, c’est que lors de son processus de croissance il absorbe le CO2 contenu dans l’atmosphère, la boucle est bouclée… C’est ainsi que son bilan carbone est parfaitement neutre et qu’il est important de préserver les forêts.

Le chauffage au bois peut donc être économique, et écologique !

Cuisinières et four à pizza,
quelle question se poser en plus ?

Au-delà de certains des points précédents, il y a un élément supplémentaire à considérer : La nature de la cuisson. À bois, électrique ou à gaz, ce que vous désirez obtenir en matière de préparation des aliments conditionnera votre choix de produit. Evidemment, les possibilités offertes par la configuration de votre logement sont là encore un facteur orientant la décision.