Quels bois choisir pour un feu de cheminée ?

Si le proverbe affirme qu’il est possible de faire feu de tout bois, ceux qui s’y sont déjà essayer vous confirmeront sans doute que ce n’est pas du tout le cas. Et vous pourriez sans doute vous retrouver entourés d’une forêt entière sans pour autant parvenir à obtenir un feu durable et qualitatif ! Car en réalité, tous les bois ne se prêtent pas à cet usage et (contrairement à ce que l’on voudrait croire) faire du feu n’est pas un jeu d’enfant ! Bien entendu, on ne vous parle pas ici de frotter quelques morceaux de silex en espérant la fameuse étincelle. Et promis, un feu de cheminée reste bien plus facile à allumer ! Cela sous réserve que vous choisissiez le bois adéquat…

Les bois à privilégier

Pour obtenir une belle flambée auprès de laquelle se réchauffer, regarder la télé ou lire un bon livre ; quelques précautions s’imposent. Et celles-ci passent en premier lieu par le choix d’un bois bien dense. Cela parce que c’est justement cette densité qui sera garante de la production de braises. Or, ce sont justement ces dernières qui permettront au feu de tenir dans le temps. Ainsi, préférez des essences telles que le chêne, le charme, l’érable, le frêne, l’orme ou le bouleau de montagne. Mais songez aussi au bois de hêtre, de noyer ou d’olivier. Enfin, sachez que si les bois de robinier (ou acacia), d’arbres fruitiers, de merisier, d’alisier, de sorbier ou de saule à larges feuilles peuvent paraître moins denses que ceux précédemment cités ; ils feront pourtant des merveilles dans la cheminée. Alors n’hésitez pas à les utiliser !

Les bois à éviter

Vous l’aurez sans doute compris, utiliser des bois tendres pour allumer un feu n’est pas la meilleure idée qui soit. Bannissez donc tilleul, noyer, aulne, peuplier ou platane de votre remise à bois ! Il en va de même pour les résineux qui certes, sentent particulièrement bon, mais seront incapables de fournir de belles flammes pour vos soirées hivernales. De la même façon, n’utilisez jamais de bois traités, peints ou vernis sous peine non seulement de salir le conduit mais également de diffuser des substances toxiques dans votre foyer. Enfin, sachez que le bois de châtaignier ne devrait jamais être employé pour faire un feu ! À moins de vouloir vous offrir une belle explosion en prime…

Dès lors, vous voici parés pour profiter du spectacle envoutant d’un bon feu de cheminée.

Cet article est une contribution libre rédigée par un auteur partenaire et non par la société elle-même.