Pourquoi est-il indispensable de faire ramoner son conduit de cheminée ?

Lors de l’utilisation de votre appareil de chauffage au bois, des dépôts s’accumulent dans le conduit de cheminée, obstruant peu à peu celui-ci… Un entretien est donc nécessaire pour éliminer tous les résidus présents dans le conduit de cheminée : goudron, bistre, résine, suie…

Cette action est indispensable afin de garantir l’efficacité de l’appareil ainsi que la sécurité des personnes vivant dans le logement.

En effet, ramoner permet premièrement d’améliorer le rendement de l’appareil. La combustion est ainsi optimisée. Elle permet de réaliser des économies d’énergie et éviter une surconsommation.

Deuxièmement, cet entretien permet d’éviter les risques d’intoxication au monoxyde de carbone et le risque d’incendie.

 

Quand est-il nécessaire de ramoner sa cheminée ?

Selon le DUT 24.1 et 24.2, un à deux ramonages sont obligatoires chaque année pour les appareils utilisant du bois, charbon ou fioul.

Il faut donc au minimum faire ramoner son appareil une fois par an avant ou après la saison de chauffe, et une seconde fois pendant la période de chauffe si cela est nécessaire.

De plus, votre assurance peut vous demander plusieurs ramonages par an, il est donc important de se renseigner.

 

Puis-je faire moi-même le ramonage de mon conduit de cheminée ?

Le ramonage peut être effectué par un particulier. Cependant, en cas de problème, cet entretien de conduit ne sera pas reconnu comme valable.

Pour être reconnu, le ramonage doit être réalisé par un ramoneur certifié, c’est-à-dire certifié RGE Qualibois ou ayant un minimum de 3 ans d’ancienneté.

Il est primordial de conserver le certificat de ramonage en cas de sinistre pour incendie. En effet, c’est un document que demande systématiquement les assurances pour prendre en charge les dégâts. Ce document vous sera remis uniquement à la suite de l’intervention. C’est pour cela qu’il est important de faire réaliser son ramonage par un professionnel.

Cela ne vous empêche pas de faire un ramonage supplémentaire par vous-même, à la mi-saison, pour encore plus de sécurité.

Comment se passe le ramonage ?

Ramonage mécanique

Le ramonage mécanique s’effectue avec une brosse en hérisson métallique ou en nylon sur toute la longueur du conduit. Celle-ci va passer plusieurs fois dans le conduit pour retirer les dépôts. Les résidus seront ensuite aspirés avec un aspirateur adéquat.

Ce ramonage permet un nettoyage complet du conduit, retirant suies grasses et les dépôts dûs à la combustion.

Ramonage chimique

Le ramonage chimique s’effectue, pour les appareils fonctionnants au bois bûche, avec des bûches de ramonage ou des produits poudre que l’on place dans la braise à la fin de la flambée.

Pour les appareils fonctionnant avec des granulés, il existe des granulés de ramonage.

C’est une procédure qui vient en complément du ramonage mécanique pour retirer les derniers résidus. Son rôle est de mélanger les dépôts présents dans le conduit pour les rendre plus friables et beaucoup moins inflammables.

A savoir qu’un ramonage chimique ne peut remplacer en aucun cas un ramonage mécanique.

 

Pour rappel, il est important de ne faire brûler dans son poêle ou sa cheminée que les combustibles appropriés. Pour les appareils fonctionnant au bois, ne faire brûler que du bois sec et dur. Tous les autres matériaux sont susceptibles d’encrasser le conduit.

 

Vous en savez désormais plus sur le ramonage !

Un petit conseil, faire son ramonage après la période de chauffe permet d’avoir plus de disponibilité chez les professionnels. La période la plus sollicité étant l’automne, vous n’aurez pas attendre avant de pouvoir remettre en route votre appareil…